Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Le traitement des déchets du BTP au Maroc : pour bientôt ?
Lundi, 18 Octobre 2010 10:37

 



Le premier workshop sur les impacts environnementaux des déchets du BTP a eu lieu le 28 juillet 2010 à l’Observatoire régional de l’environnement et de développement durable de Marrakech. C’est bien la ville rouge qui prend en premier l’initiative de combattre le désastre de la mauvaise gestion des déchets du BTP.

Le marché de l’habitat et du bâtiment au Maroc est prospère et considérable, surtout dans les grandes

métropoles comme Casablanca, Rabat ou Marrakech. Il est certes flatteur de voir émerger, ça et là, d’innombrables projets immobiliers, infrastructures et autres constructions, signe de développement

et de croissance du secteur du BTP. Mais cette floraison de projets de construction s’accompagne de multiples chantiers, qui génèrent des tonnes de déchets. En effet, le BTP produit environ 30 millions de tonnes de déchets de chantiers et de déconstruction, encore très souvent non triés. Les travaux de construction ou de rénovation du bâtiment produisentun volume important de déchets de différentes natures (bois, pierre, acier, matériaux d’isolation....). Mais du fait du manque de responsabilité et du nonrespect de l’environnement, ces déchets atterrissent le plus souvent dans des terrains vagues, à la lisière des rivières ou au bord des routes rurales. Il est plus qu’urgent d’apporter des solutions concrètes et efficaces pour stopper ce fléau, ces montagnes de résidus, qui envahissent notre pays,

nos campagnes, nos routes, nos rivières, nos champs… et polluent le paysage. De plus, la production de déchets de chantier est appelée à augmenter, car le vieillissement du parc immobilier amène des rénovations, assainissements et démolitions. L’ac-croissement de la population, l’urbanisation et l’industrialisation, ainsi que le développement des infrastructures, multiplient le nombre des ouvertures

de chantiers. Théoriquement, tout producteur de déchets est responsable de leur devenir et des conditions dans lesquelles ils sont collectés, transportés, éliminés ou recyclés. Mais dans le BTP, leur gestion semble être quelque chose d’inconnu ! C’est pour sensibiliser les professionnels sur ce sujet, que le 28 juillet 2010, la gestion des déchets de chantiers du bâtiment et des travaux publics a fait l’objet d’un workshop à Marrakech organisé par l’OREDD (Observatoire régional de l’environnement et de développement durable de Marrakech) et le GERMED (Gestion et Recyclage Marocains cologiques des Déchets du BTP). Le thème portait sur « les impacts environnementaux des déchets du BTP dans le cadre d’une initiative de développement durable ». Il est appréciable de voir que la ville rouge donne ici un parfait exemple initiateur pour ce grave problème. Le workshop visait à montrer les problèmes de la gestion actuelle des déchets du BTP au niveau local dans la ville de Marrakech, et des solutions spécifiques ont été présentées par la plus grande plateforme de recyclage

des déchets inertes du BTP en Europe DEVAREM (DEblais Valorisés REMblais). En début de matinée, le directeur de l’OREDD, Abdelaziz BABQIQI, ainsi que le gérant de GER MED, Abdelaziz

AGNAGAY, ont ouvert le workshop en accueillant les participants. Dans un premier lieu, Souad

Bouzerouata, de la société GERMED, a établi un diagnostic de l’état actuel de la gestion des déchets du bâtiment dans la ville de Marrakech. Diagnostic fort décevant ! En effet, Marrakech est une des plus belles villes du Maroc avec un magnifique patrimoine à préserver. Si l’embellissement de la ville est tout à fait réussi et fait l’admiration de tous ses visiteurs, il n’en est pas de même pour les alentours des chantiers où des décharges sauvages dévalorisent les efforts entrepris. Les impacts des pratiques actuelles sur l’environnement sont catastrophiques, l’incinération des déchets à l’air libre émettant des gaz toxiques très nocifs. Les amas sauvages déshydratent le sol, déséquilibrent l’écosystème et portent préjudice à l’esthétique et à la sécurité hygiénique. GERMED s’engage donc à collecter les déchets et les trier à la source dans des bennes de différentes couleurs. Ils seront transportés par des camions à bras vers la plateforme (d’une superficie de 10 ha) pour y être recyclés. Ce nouveau procédé permet non seulement d’éviter la mise en décharge des déchets, mais aussileur donne une nouvelle vie et préserve les ressources naturelles. Il permet la réhabilitation des sols et l’apparition de nouveaux métiers : recycleurs de déchets BTP. La réduction des transports évite

les pollutions et les nuisances de l’air, des eaux et des sols. Dans un deuxième lieu, Christian Vitse,

le PDG de la société DEVAREM en France, a exposé le parcours expérimental de DEVAREM en matière de gestion des déchets du BTP. Un exposé détaillé fort instructif et intéressant qui a permis de comprendre les différentes solutions mises en œuvre par la société dans le recyclage des déchets inertes en France. Ces derniers sont des déchets qui, pendant leur stockage ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique importante. A titre d’information, le déchet inerte ne

se décompose pas, ne brûle pas et ne produit aucune autre réaction physique ou chimique, n’est pas

biodégradable et ne détériore pas les autres matières avec lesquelles il entre en contact. Le plus gros apport de ce type de déchet provient des chantiers de démolition.Ainsi, l’entreprise DEVAREM, créée

en 1999, est la plus grande plateforme de recyclage des déchets inertes du BTP en Europe. Son activité est de recycler les déblais de terrassement, bétons de démolition, déchets de la déconstruction de voirie, cassons… Pour cela, elle a développé un process innovant breveté de traitement à la chaux pour en faire un matériau recyclé de qualité industrielle : le VAREM (Valorisation REMblais). DEVAREM s’est vu discerner plusieurs prix et certifications qui assurent l’efficacité de son

procédé de recyclage. Elle a produit et mis en oeuvre 2 millions de tonnes de VAREM depuis 2000, c’est 4 millions de tonnes de soucis en moins pour les générations futures… Un rêve qui peut et doit devenir réalité au Maroc aussi !

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.