Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Stade Sidi Moumen provoque la colère des architectes
Vendredi, 25 Février 2011 09:51



Pourra-t-on toujours assister à l’inauguration du nouveau stade à Sidi Moumen de Casablanca en 2013, comme prévu ? En tout cas, on est en droit de se poser cette question suite aux dernières nouvelles concernant le concours pour la conception architecturale du stade. Car il y a discorde entre l’Ordre national des architectes et la Direction des équipements publics (DEP), relevant du Ministère de l’Equipement.

L’Ordre national des architectes reproche à la DEP d’avoir associé des architectes étrangers au concours, alors que ces derniers ne sont pas autorisés à exercer au Maroc. Les critères de sélection imposés pour le concours éliminent d’office les candidats marocains. En effet, pour concourir, il faut avoir déjà réalisé un stade de 70.000 places, ce qu’aucun architecte marocain n’a encore fait. Pourtant, ce n’est pas les compétences nationales qui manquent. A l’époque, dans l’optique de la coupe du monde, la réalisation des stades de Marrakech, Agadir, Tanger ainsi que celui de Fès inauguré en 2007 par SM Mohammed VI - a été attribuée à des groupements d’architectes marocains avec des confrères étrangers ayant l’expérience de ce type d’ouvrage. Depuis le lancement du concours, le grand stade Sidi Moumen est présenté comme un projet colossal pour la métropole.

L’organisation d’un concours aux règles justes aurait constitué pour les hommes de l’art marocains une occasion de laisser libre court à leur imagination et leur savoir-faire dans un édifice qui témoignerait à jamais de leur talent. Cependant, les choses se sont déroulées autrement. Par le biais d'un communiqué, l'Ordre national des architectes a manifesté son mécontentement à la Direction des équipements publics (DEP) du ministère de l'Equipement et du Transport. Pour cause, l'Ordre affirme n'avoir pas été associé ni même consulté, alors que son président figure parmi les membres du jury. « Malgré les mises en garde de l'Ordre des architectes, la DEP, en infraction à la loi 016/89, a invité directement certains architectes étrangers à participer au concours tout en sachant que ces derniers n'étaient pas autorisés à exercer au Maroc », indique le communiqué. Les membres de l’Ordre déplorent avoir été sous-estimés. Les critiques des architectes ont également suscité une grande polémique sur les pages de quelques médias nationaux. Suite à ces déclarations, le ministère de l'Equipement et du Transport a voulu tirer au clair cette situation qui « porte des doutes sur le déroulement normal dudit concours ». Dans ce cadre, il a affirmé dans un communiqué que les études architecturales ont fait l'objet d'un concours qui se déroule en deux parties. « La présélection des candidats a été achevée le 13 mars 2009 et a donné lieu à la participation effective de 19 architectes marocains présents au sein de 19 groupements, dont 7 ont été admis à la deuxième phase de remise de propositions de projets ». Une fois construit, le stade de Sidi Moumen sera le plus grand du Maroc. Avec près de 70.000 places, son coût est estimé à près de 2 milliards de dirhams. Selon l’Ordre des architectes, des projets du genre sont l’occasion de promouvoir les architectes nationaux et de faire émerger les jeunes talents. Avec la crise internationale actuelle, la concurrence est de plus en plus rude avec les groupes étrangers.

Pour rappel, la deuxième sélection a démarré par une visite des lieux de son édification, organisée par la Direction des équipements publics le mardi 31 mars 2009, afin d'assurer les meilleures conditions de réussite de cette phase. Cette visite, effectuée en présence des responsables du ministère de la Jeunesse et des Sports, de la FRMF et des services techniques de la préfecture de Sidi Bernoussi, a vu la participation de six groupements parmi les sept consortiums admis à présenter les projets. Le ministère confirme également que sept architectes de ces groupements sont marocains. Le département de Karim Ghellab essaie ainsi tant bien que mal de justifier la transparence et surtout la « marocanité » de sa démarche. Ainsi, la procédure entamée est en train de suivre son cours, quels que soient les cas qui vont se présenter avant la remise des projets. En effet, les groupements retenus doivent soumettre leurs projets au jury du concours le 1er juin 2009. Ce jour marquera-t-il la fin de la polémique ? Affaire à suivre…

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.