Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Architecture et environnement au Maroc
Espaces de travail et efficacité des salariés : quelles corrélations ?
Mercredi, 04 Janvier 2017 17:18

espaces-de-travail

 

 

Tel est l’objet de la conférence organisée récemment par Tétris et Steelcase qui ont mis en commun leur savoir-faire pour apporter aux entreprises les meilleures solutions d’aménagement de leurs espaces de travail, suite aux résultats d’une étude internationale qui a été présentée à l’assistance.


Cette conférence a été animée dans un premier temps par Julie Moreau, Workplace Consultant - Steelcase France qui a présentée le résultat d’une étude basée sur des données recueillies auprès de 12 000 employés issus de différentes entreprises au sein de 17 pays, et qui met en lumière le lien existant entre l’environnement du travail à travers l’aménagement des espaces et l’engagement des employés.
Et dans un second temps, par José Maria Casanova, Directeur Général - Tétris Maroc, a présenté les nouveaux bureaux de JLL et Tétris à Casablanca qui sont l’exemple concret d’un véritable univers flexible et décloisonné permettant aux collaborateurs du partage, du plaisir et de la motivation.
Steelcase a dévoilé les résultats de son étude sur l’engagement et l’espace de travail dans le monde. Elle révèle une corrélation entre un degré de satisfaction élevé vis-à-vis de l’environnement de travail et un haut niveau d’engagement des employés. Par ailleurs, les employés qui ont le plus de contrôle sur leur expérience de travail, avec notamment un accès suffisant aux espaces privés, font partie des effectifs les plus fortement engagés à travers le monde.


Ces conclusions sont le résultat d’une compilation de données recueillies avec l’institut international de sondages Ipsos, auprès de 12 480 employés dans 17 pays différents. D’après l’étude, un tiers des effectifs des 17 plus importantes économies au monde sont désengagés. Cette étude s’est attachée à déterminer si l’environnement physique pouvait être utilisé comme un atout stratégique afin de contribuer à améliorer l’engagement des employés, et à identifier les changements susceptibles d’avoir le plus d’impact. L’étude internationale a relevé différentes expériences au sein des espaces de travail à travers le monde et a identifié les facteurs d’influence de l’engagement, notamment le contexte culturel dans lequel travaillent les employés.


La rédaction


Voici les autres conclusions majeures issues du rapport de cette étude internationale :


• L’engagement des employés est corrélé à la satisfaction vis-à-vis de l’espace de travail. Les données montrent que les travailleurs fortement satisfaits de divers aspects de leur environnement de travail sont aussi ceux qui ont les plus hauts niveaux d’engagement.


• Les employés engagés ont plus de contrôle sur leur expérience professionnelle. Ce qui distingue les employés engagés, c’est leur plus grand degré de contrôle sur le lieu et la méthode de travail, notamment l’accès à des espaces privés lorsqu’ils en ont besoin. Grâce aux décisions organisationnelles et aux espaces mis à leur disposition au sein de leur environnement de travail, ils sont en mesure de faire des choix sur le lieu et la méthode de travail. Cela signifie qu’ils peuvent gérer leur besoin d’intimité de manière à pouvoir se concentrer facilement et à travailler en équipe sans être interrompus.


• Les équipements fixes sont deux fois plus répandus que les équipements mobiles. En dépit du taux élevé d’utilisation d’équipements mobiles dans la sphère privée, et ce à l’échelle globale, la plupart des participants de l’étude indiquent que leur entreprise met à leur disposition deux fois plus d’équipements fixes au travail que d’options mobiles. La grande majorité des travailleurs déclarent être équipés de téléphones fixes (86 pour cent) et d’ordinateurs de bureau (80 pour cent). Il y a beaucoup moins d’employés disposant au travail d’ordinateurs portables (39 pour cent), de téléphones mobiles (40 pour cent) ou d’ordinateurs tablette (13 pour cent).


• Les modes de travail traditionnels persistent. Aux quatre coins de la planète, la configuration la plus courante de l’espace de travail comprend une combinaison d’espaces ouverts et de bureaux privés, cependant plus de trois quarts des employés à travers le monde déclarent occuper des bureaux privatifs individuels ou partagés.


• Le contexte culturel influence les niveaux d’engagement. Les employés les plus fortement engagés sont issus des économies émergentes, où les individus ont des attentes différentes en matière d’environnement de travail en comparaison avec ceux provenant des économies établies. Les travailleurs des pays en voie de développement, tels que l’Inde et le Mexique, font partie des plus satisfaits et des plus fortement engagés, alors que les employés en France, en Belgique et en Espagne sont moins impliqués. L’analyse des données a permis d’élaborer un modèle indiquant que le pays dans lequel vivent les employés, sa culture et les attentes qui en découle ont une incidence sur leur niveau d’engagement et sur leur degré de satisfaction à l’égard de l’espace de travail.
Tétris présente par la suite les bureaux de JLL à Casablanca, illustration parfaite d’un espace de travail favorisant l’épanouissement et la créativité. Cet espace, spécialement conçu afin de créer un environnement de travail collaboratif, est composé d’un open-space qui facilite les échanges entre les équipes, de trois salles de réunion avec différents esprits (cosy, industriel et corporate), des espaces de travail informels, des espaces de brainstorming et une grande terrasse avec cuisine pour rendre la vie collective plus agréable.

 

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n° 145 – Décembre 2016

 

 

 

 

 

 
Élections des architectes : la bouée salvatrice des réseaux sociaux ?

    Les élections du Conseil National de l’Ordre des Architectes vont avoir lieu le 21 avril 2017. Depuis plus de 15 ans, cett...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.