Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Les opérateurs immobiliers du Maroc découvrent le MIPIM
Vendredi, 04 Mars 2011 11:16

Les opérateurs immobiliers du Maroc découvrent le MIPIM

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Environnement est arrivé le jeudi 13 mars au MIPIM à 15 h sur le parvis du Palais des festivals à Cannes. Ce fut un signal fort, car la présence officielle du Maroc annonçait que le Marché international des Professionnels de l’Immobilier est la nouvelle citadelle à prendre. Le rendez-vous est pris pour le MIPIM Horizons du 2 au 4 décembre, consacré aux pays à forte croissance.

La 19e édition du MIPIM a été l’occasion pour Reed Midem, numéro 1 des organisateurs de salons à travers le monde, d’annoncer la naissance d’un nouveauné : le MIPIM Horizons, qui se déroulera en décembre au Palais des festivals de Cannes. Il semblerait que le ministère de l’Habitat du Maroc, dynamique, ait su lire les signes avant-coureurs. On peut considérer que sa visite avec Anas Sefrioui, le plus grand promoteur privé du pays, accompagné de Mohamed Bakkouri, le plus grand promoteur public, ainsi que certains patrons des grands groupes immobiliers comme Alami Nafekh Lazrak, sera désormais inscrite dans les annales de l’histoire de cet ogre mondial. Cette visite officielle revêt une grande importance pour le gotha de l’immobilier international. Car au même titre que les Turcs ou les Russes, les pays émergents devront désormais compter avec un Maroc résolu à défendre sa part du gâteau en attirant les investissements mondiaux.

Attendu par Nadine Castagna, directrice du MIPIM, le protocole du salon sur l’invitation de la Caisse des dépôts et consignations de France, a fait honneur à M. Taouffik Hejira.

Dommage que les opérateurs marocains, qu’ils aient un stand ou non, n’aient pas coordonné leurs actions, car ils auraient tous voulu faire partie de la délégation. En effet, tous sont concernés par l’avenir de la promotion immobilière dans leur pays. Précurseurs, ils se sont investis en solitaire dans le MIPIM et ignoraient tout de son organisation globale. Or, la concertation est aujourd’hui nécessaire pour regrouper les efforts et se présenter en force sur la place mondiale de l’immobilier à l’étranger. Des réunions préparatoires devront offrir des indications à ces entrepreneurs déterminés qui, somme toute, sont des précurseurs dans leurs pays. Ils en accompagnent l’émergence et contribuent à renforcer leur forte croissance. S’ils unissaient leurs efforts, s’ils partageaient le risque, alors…

La présence officielle marocaine est donc un encouragement pour les présents, une reconnaissance de leur énergie.

Perdus dans le gigantisme du plus grand salon de la promotion immobilière qui présente 26 000 sociétés, 83 nationalités, les Marocains réalisent qu’il faut payer le prix pour avoir des stands de qualité et une visibilité importante. Si cette année ils n’ont pu avoir que l’étage au Palais des festivals de Cannes, ils comptent davantage s’investir et ont déjà réservé des places de choix pour le MIPIM Horizons.

De plus, ils désirent profiter du grand nombre de promoteurs emplissant l’avion de Casa- Nice, pour se donner une chance de parvenir à se faire connaître dans Cannes, où chaque pays fait de la surenchère publicitaire pour se faire connaître.

Les opérateurs qui étaient présents ont compris que les opportunités que cet événement rendait possibles sont exceptionnelles. Ils ont perçu que leur pays faisait rêver les investisseurs du monde. Ils veulent aussi profiter de cette attractivité. C’est ainsi qu’ils ont décidé d’offrir le cocktail d’ouverture du MIPIM Horizons au Carlton. KLK, Actif Invest, Onapar, les Jardins de la Palmeraie, la CDG, Addoha, Thomas et Piron, Palmeraie

Développement, se concertent pour les modalités. Ils ont décidé d’unir leurs efforts, de revenir en force conquérir ce marché mondial. Car après avoir fait un tour de piste, là ils veulent entrer en scène par la grande porte du MIPIM Horizons. Ils arboreront leur enseigne pour faire battre le pavillon du Maroc plus haut.

Selma Zerhouni

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.