Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

La réforme de la VEFA mettra-t-elle fin aux pratiques douteuses ?
Mercredi, 24 Juin 2015 10:11

vefa

 

Dans le cadre de la 2ème lecture, le projet de loi n°12-107 modifiant et complétant la loi n°44-00, relative à la Vente d’immeubles en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) a été adopté à l’unanimité par la commission Justice, législation et droits de l’Homme, relevant de la Chambre des députés et ce, après sa validation par la Chambre des représentants.

 

Ce projet a pour but d’arranger les difficultés rencontrées par les acquéreurs mais aussi les vendeurs de biens immobiliers en VEFA et apporte des nouveautés consistantes à la loi n° 44-00, relative à la VEFA qui, dix ans après sa promulgation, demeure quasiment inapplicable. Elaboré dans une approche participative et dans un souci de protection juridique des parties contractantes, ce nouveau dispositif prévoit dans sa nouvelle mouture, des mécanismes à même de promouvoir l’investissement dans le secteur immobilier et d’encourager l’accès au logement, avec des conditions abordables et un paiement à échéances.Ainsi, les principales dispositions du projet de loi n°107-12 se résument comme suit : l’obligation d’application de la loi sous peine de nullité du contrat VEFA pour faire face aux pratiques qui portent préjudice à la loi; ainsi que le renforcement des droits des acquéreurs par la mise en place d’une nouvelle garantie au profit de l’acquéreur appelée « Garantie d’achèvement des travaux » au cas où le vendeur se heurte à des entraves susceptibles de compromettre l’achèvement du projet immobilier objet du contrat; l’acquéreur peut également conserver son droit par le biais d’une pré notation qu’il peut requérir d’office auprès du conservateur de la propriété foncière. De ce fait, l’acheteur ne sera pas tenu de passer par l’accord du vendeur, contrairement à ce qui était prévu par le texte actuel de la VEFA. Ce droit ne peut toutefois, être exercé que si l’acquéreur a procédé au paiement d’au moins 50% du prix de vente global. Pour sa part, la pré notation porte désormais sur les fractions divises objet du titre foncier mère du bien et non plus sur le titre foncier mère, ce qui constitue une avancée certaine en la matière.

 

Il y a également la mise en place d’un nouveau contrat dit « contrat de réservation » en vertu duquel le vendeur peut obtenir une avance de l’acquéreur avant la conclusion du contrat préliminaire en offrant toutes les garanties nécessaires à l’acquéreur pour la sécurité de cette opération; il y a aussi la possibilité d’établir le contrat de vente préliminaire après l’obtention de l’autorisation de construire et non après l’achèvement des travaux des fondations au niveau du rez-de-chaussée, comme c’est le cas actuellement, afin de permettre au vendeur de lancer son projet immobilier et de pouvoir le financer; sans oublier le droit de l’acquéreur de résilier le contrat et de réclamer une indemnisation en cas de non respect des délais de réalisation des travaux; mais aussi la simplification et la clarification des procédures et des différentes étapes liées à la vente. Cet important texte de loi s’inscrit dans le cadre des engagements pris par le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville, relatifs à la mise en place du plan législatif du gouvernement et l’élaboration des politiques publiques qui visent à renforcer et diversifier l’offre en logement et à inciter les professionnels à investir dans ce produit, avec des conditions et garanties encourageantes afin de permettre aux larges couches sociales d’accéder au logement dans des conditions plus abordables, tout en leur garantissant une forte protection légale. Il est attendu que cette loi participe, étant donné les garanties et la protection qu’elle offre aux parties impliquées dans la vente d’un bien en état futur d’achèvement, à la lutte contre toutes sortes de pratiques illégales dans le domaine de l’immobilier qui devient mieux encadré avec des dispositions législatives et réglementaires claires et simples.


La rédaction


Paru dans Chantiers du Maroc N°128 – Mai 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.