Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Interview: Hind Berrada, Directeur Général Madomotique
Vendredi, 08 Novembre 2013 17:02

 

Depuis quand avez-vous commencé votre activité domotique ?

 

« Depuis un peu plus de 6 mois. Après plusieurs années d’expériences enrichissantes en France, et après plusieurs sollicitations depuis le Maroc, nous avons décidé de nous y implanter afin de répondre à un réel besoin ».

 

Quel est la vision de Madomotique sur le marché de la domotique au Maroc ?

 

« Madomotique a pour objectif de démocratiser la domotique en proposant des solutions simples, évolutives, à forte valeur technologique et surtout abordables pour le consommateur marocain. La domotique a longtemps été considérée comme un domaine élitiste réservée à une population fortunée. Aujourd’hui avec la généralisation de l’usage des Smartphones et l’accessibilité à internet à partir des terminaux mobiles, toutes les conditions sont réunies pour assister à un réel essor de ce domaine dans le monde. Le Maroc ne sera pas en reste ».

 

Quelle stratégie comptez-vous adopter pour imposer vos solutions au client marocain ?

 

« Le consommateur marocain est avide de nouvelles technologies. Nous souhaitons non seulement informer les clients sur l’intérêt de la domotique, le confort qu’elle apporte et l’économie d’énergie qu’elle permet de réaliser mais également leur proposer une offre claire et adaptée aux besoins de chacun ».

 

Sur quoi se porte précisément l’intérêt de vos clients ?

 

« Les besoins des clients sont très divers. Etant donné la modularité de la solution, chaque installation est unique. Les demandes portent essentiellement sur des solutions intégrales comprenant l’amélioration du confort, le multimédia, l’économie d’énergie, la sécurité et la vidéosurveillance. Toutes ces fonctions sont centralisées et gérées par un serveur dédié appelé communément box domotique et connecté à internet ».

 

En quoi votre offre est-elle différente de celle des autres intégrateurs?

 

« La particularité de notre solution réside dans la simplicité de prise en main. Contrairement à la majorité des solutions existantes, la solution Madomotique n’annihile pas les systèmes de commandes classiques. Par exemple un interrupteur domotisé continuera à commuter par simple appui ».

 

Vos solutions nécessitent-elles des travaux lourds pour leur intégration ?

 

« Pas du tout, nos solutions sont intégralement sans fil, ne nécessitent aucuns travaux et s’adaptent à toutes les installations électriques. La majorité des installations sont réalisées en une journée ».

 

Est-ce que la domotique est un luxe qui revient cher ?

 

« La domotique est un luxe mais qui ne revient pas cher contrairement aux idées reçues. Les tarifs des installations varient en fonction de la complexité de l’installation souhaitée. Les solutions que nous proposons permettent à un utilisateur non initié de réaliser ses propres scénarios domotiques et de les modifier en fonction des besoins. La vision de Madomotique, est donc de rendre ce luxe accessible et d’en faire un équipement indispensable dans les maisons modernes ».

 

La domotique nécessite une interopérabilité entre les appareils. Comment réussissez-vous à résoudre cette question ?

 

« Effectivement, pour réaliser une installation domotique, il ne suffit pas d’installer des périphériques puisqu’il faut s’assurer de leur inter-compatibilité. Pour être compatibles, à défaut d’utiliser des passerelles domotiques, ces modules doivent communiquer suivant le même protocole. Afin d’éviter toute problème de compatibilité, nous n’utilisons qu’il seul protocole par installation ».

 

Le grand public marocain est néophyte en matière de domotique. Visez-vous seulement une clientèle ciblée ?

 

« Nous n’avons pas de cible particulière, cependant nous pouvons classer nos clients suivant deux catégories : des particuliers désireux d’améliorer leur quotidien à travers les nouvelles technologies et des professionnels souhaitant valoriser leur bien immobilier et lui donner un aspect innovant et original ».

 

La question de l’efficacité énergétique est-elle compatible avec la domotique ? Si oui comment ?

 

« L’efficacité énergétique est au cœur des préoccupations de tout concepteur de système domotique. Le but est d’optimiser la consommation domotique à travers le choix de matériel électrique sûre et économe dans un premier temps, puis la mise en place de scénarios domotiques visant à limiter les déperditions énergétiques liées au chauffage essentiellement ».

 

Selon vous la domotique se veut-elle seulement au service du bien-être du consommateur ou a-t-elle d’autres fonctions ?

 

« La domotique a principalement 3 fonctions qui sont le confort, la sécurité et l’économie d’énergie. Si l’on peut considérer que ces 3 fonctions contribuent au bien être de l’individu, c’est qu’il s’agit de l’objectif principal de la domotique ».

 

Le métier d’intégrateur en domotique est un métier à part entière. Comment cela se traduit au sein de votre entreprise ?

 

« La difficulté de ce secteur réside dans sa pluridisciplinarité. Il est en effet assez difficile de trouver des employés qualifiés dans des domaines aussi divers que ceux auxquels se rattache la domotique. L’électronique, l’électrotechnique, l’informatique et les télécommunications sont les disciplines phares que doivent maitrisent nos collaborateurs. Par ailleurs la technicité de notre travail nous impose de recruter des jeunes hautement qualifiés, passionnés et ayant une bonne connaissance des nouvelles technologies ».

 

Trouvez-vous facilement des employés qualifiés dans ce domaine ?

 

« Comme expliqué dans la question précédente, il est difficile de trouver des profils maitrisant toutes les disciplines liées à notre cœur de métier. Nous comptons donc sur la collaboration et la complémentarité de nos équipes dont chaque membre a un rôle et une compétence particulière. De plus en plus de jeunes se passionnent pour ce domaine. Preuve en est les différents projets universitaires qui tournent autour de la domotique ».

 

Propos recueillis par Fouad Temsamani

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.