Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Interview : Abdelmoughit Lahbabi, Président de l'association AMPERE
Jeudi, 16 Janvier 2014 14:47

 

Quelle est la genèse de votre association ?

 

A.L : L’Association Marocaine des Professionnels des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (AMPERE) a été créée il y a un an. Son Assemblée Générale constitutive s’est tenue le 7 décembre 2012. Avec des amis et des collègues, prestataires de services énergétiques, nous avons pensé qu’il serait utile de créer une association professionnelle pour fédérer les bureaux d’études et les prestataires des services énergétiques, et surtout contribuer à la création des conditions propices à l’émergence et au développement d’un marché de services énergétiques.

 

1- Dans quel contexte l’AMPERE a-t-elle été créée?

 

A.L: Lorsque nous avons commencé nos activités, il y a plus de vingt ans, l’utilisation des énergies renouvelables était marginale et l’efficace énergétique relevait du militantisme. Aujourd’hui, le cadre institutionnel et réglementaire est beaucoup plus favorable au développement d’un marché de services énergétiques. Le Maroc s’est doté d’une stratégie énergétique ambitieuse de développement des énergies renouvelables et des pratiques d’efficacité énergétique. Notre pays a mis en œuvre d’importants programmes solaires et éoliens. Des mesures d’accompagnement sont préconisées pour la création du cadre institutionnel, réglementaire et financier propice au développement de l’efficacité énergétique : intégration industrielle des filières des énergies renouvelables, développement et renfoncement des capacités, développement des programmes de R&D, participation active du secteur privé, etc. Bref, tous les ingrédients et les facteurs du succès ont été prévus pour donner le maximum de chances à une transition énergétique réussie du Maroc.
Cependant, force est de constater qu’il y a aujourd’hui un décalage important entre la demande de services énergétiques résultant de la dynamique de cette transition et l’offre nationale de services. Ceci justifie notre initiative de création d’AMPERE.

 

2 - Quels sont vos objectifs ?

 

A.L: Nous voulons fédérer les compétences, organiser la profession et tirer vers le haut l’offre nationale de services énergétiques. Je saisis cette occasion pour saluer l’initiative des pouvoirs publics d’étudier l’ouverture du réseau aux petits et moyens auto-producteurs à partir des énergies renouvelables. Le développement à grande échelle de l’autoproduction résidentielle et tertiaire est de nature à compléter la stratégie des programmes structurants de génération industrielle de l’électricité verte, par la création d’un nombre importants de micro, petites et moyennes entreprises spécialisées dans le domaine.
L’objectif de notre association est de mobiliser les compétences nationales en matière de services énergétiques, pour accompagner la réforme en cours du secteur de l’énergie et mieux contribuer, en tant que professionnels, à l’opérationnalisation de la Stratégie nationale énergétique et à la réalisation de ses objectifs. Cette opérationnalisation passe forcément par une participation active du secteur privé, en particulier des prestataires des services énergétiques, et par un développement du marché local de ces services.

 

3 - Qui sont les membres fondateurs ?

 

A.L : Le bureau est composé de professionnels actifs dans le secteur depuis une vingtaine d’années. Il s’agit de Abdelmourhit Lahbabi, Président, Abdelkrim Bennani, 1er vice président, Mohammed Belhaj Soulami, 2ème vice président, Yvan Gravel, Secrétaire Général, Said Guemra, Trésorier.

 

4 - Comment votre association compte-elle agir concrètement sur le terrain et vis-à-vis des institutions ?

 

A.L: Sur le terrain, nous pensons d’abord contribuer à l’effort national de sensibilisation des utilisateurs de l’énergie et de renforcement des capacités en matière des pratiques et des techniques d’efficacité énergétique et des énergies renouvelables en particulier : solaire, éolien et biomasse. Nous désirons également, à travers des activités de formations et de qualifications techniques spécialisées, tirer vers le haut les compétences nationales en matière de prestations de service.
Au niveau des institutions, nous pensons jouer ler rôle d’une association professionnelle qui agit de concert avec les pouvoirs publics en vue de créer l’environnement propice au développement du marché des services énergétiques. L’objectif ultime reste bien entendu la généralisation des pratiques d’efficacité énergétique en vue d’une utilisation rationnelle des énergies et de relever la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national.

 

5 - Quelles initiatives concrètes pensez-vous prendre à court terme ?

 

A.L: Concrètement nous avons contribué à l’organisation d’un atelier sur les ESCOs (Energy Services Companies) avec la BERD, la SIE et l’ADEREE en mai 2013, ainsi qu’à l’organisation, en collaboration avec le CMPP et l’AQM, de la 8ème rencontre du Manager relative à l’Efficacité Énergétique et le Système de Management de l’Énergie selon la Norme ISO 50 001, en octobre dernier. A l’occasion de cette rencontre, nous avons signé une convention cadre de collaboration avec le CMPP, en vue de développer ensemble les activités et les services de l’efficacité énergétique. Nous continuerons notre appui et nos activités d’accompagnement en faveur des membres qui souhaitent créer des ESCOs. Nous comptons aussi contribuer au développement à grande échelle des systèmes de management énergétique et leur certification. Nos membres participent activement aux débats des Etats Généraux de l’Efficacité Energétique. Nous avons aussi participé au salon Pollutec 2013, pour mieux faire connaitre notre association et mobiliser davantage d’adhérents. Nous collaborons avec l’AICOM Events pour l’organisation du Solaire Expo 2014, qui aura lieu à Casablanca du 26février au 1er mars 2014. Sur le plan institutionnel, nous comptons collaborer activement avec le Ministère de l’Energie des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, l’ADEREE, la SIE, l’ONEE et MASEN, en vue de contribuer à l’opérationnalisation des lois relatives à l’Efficacité Energétique et les Energies Renouvelables en particulier pour les aspects relatifs aux services énergétiques. Nous avons de même la volonté de nouer des partenariats avec des acteurs nationaux et les autres associations professionnelles actives dans le secteur, ainsi qu’avec les organismes internationaux, en vue de concrétiser des activités d’efficacité énergétique et de développement d’énergies renouvelables au Maroc. Enfin, je voudrais saisir cette occasion pour annoncer l’organisation au début de l’année prochaine, en marge de notre assemblée générale, d’une importante manifestation sur les perspectives de développement du marché de l’efficacité énergétique, traitant des aspects institutionnels, réglementaires, financiers et organisationnels qui affectent le développement du marché des services énergétiques au Maroc.

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.