Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Interview : Fathia Elaouni, Anna Kaona un nid douillet pour créatifs inspirés
Jeudi, 04 Septembre 2014 08:26

fathia-elaouni

 

Anna Kaona est née en février dernier avec la volonté première de promouvoir et de soutenir les jeunes créateurs marocains ; des jeunes qui ont un véritable talent mais qui malheureusement, faute de moyens, n’ont pas de lieux où exposer leurs créations. Fathia Elaouni s’est donc lancée un défi totalement fou : celui d’ouvrir sa propre maison pour en faire un lieu d’exposition. Il ne s’agit pas d’une boutique, ni d’une galerie d’art, mais d’un lieu convivial et de partage qui propose des ventes privées afin que chaque créateur puisse mettre en lumière son savoir-faire. En cinq mois seulement, les clients ont été séduits par ce projet et beaucoup lui ont très vite apporté leur soutien. A son actif : trois vernissages. Entretien avec Fathia Elaouni, maîtresse des lieux.

A+E // Quel type d’artiste exposez vous ?

Fathia Elaouni //Les artistes que nous exposons ont tous un point commun, la passion. Beaucoup nous ont contactés via les réseaux sociaux et sont venus à notre rencontre pour nous proposer leurs créations. Chaque collection à une thématique, Anna Kaona est aménagée comme une maison avec un coin salle à manger, un salon, un coin cheminée. Il faut donc que les créations proposées par les jeunes artistes soient homogènes avec les autres afin que chaque client puisse se projeter dans son propre intérieur.

A+E // Comment mettez vous en valeur le travail des artistes ?

F.E // A la différence d’une boutique, Anna Kaona prend le temps de raconter le parcours de chaque créateur, son travail, l’histoire de son objet, le temps qu’il y a consacré.. etc.
Nous sommes devenus en quelques mois une véritable famille au sein d’Anna Kaona : partage d’idées, réflexions sur les prochaines expositions, tout le monde participe et notre objectif dans les semaines à venir est de lancer l’association Anna Kaona pour la promotion des créateurs marocains.

A+E // Que pensez-vous de « l’artisan designer » marocain ? Quel est son devenir ?

F.E // Je suis persuadée que les artisans designer marocains ont un très bel avenir devant eux, mais il faut les aider, les accompagner ; en clair leur offrir une chance de se faire connaître, leur donner confiance et croire en eux. Anna Kaona n’est qu’un tout petit maillon de la chaîne. Mais maillon après maillon nous pouvons construire quelque chose de vraiment solide. Anna Kaona est peut-être la première maison d’hôte de l’art, mais nous espérons que ce ne sera pas la seule. Le succès que nous rencontrons aujourd’hui nous prouve bien que le marocain lambda est de plus en plus attiré par la création et qu’il rejette de plus en plus le travail fait en série par des grandes enseignes où l’identité même du créateur est oubliée. Pourtant, au Maroc le fait main fait partie intégrante de notre culture, de nos traditions. A mon sens il serait dramatique que ce savoir-faire disparaisse ou nous échappe.

FATHIA ELAOUNI

Fathia Ealouni pratique le journalisme depuis plus de 25 ans. Après avoir suivi une formation de stylisme elle sera séduite par les ondes de la radio. Elle débute dans les années 80, en France, sur les radios locales en plein boum des libérations, puis est recrutée par Europe 2. Trois ans plus tard elle montera sa propre radio ‡ La Rochelle. C’est là que Medi1 la recrute en 1993 : elle y fera une longue carrière. Aujourd’hui, Fathia Elaouni est rédactrice en chef de Radio 2M.

 

LES CRÉTEURS DE LA VILLA ANNA KAONA

ALBAN MARISSAL // AUREL // KARIMA EL KHIDER // LAHCEN IWI // TISSERAND ABDESLAM // NABIL ROCHD // LOUN GALERIE // TEM TEM LEBBAR // ALI DIRSSI // ALI EL JABARI // DANIEL OIKNINE…ET BIEN DIAUTRES A DECOUVRIR.

Entretien réalisé par Frou AKALAY
Copyright & crédit photos : Anna KAONA


Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc N°3 – 2 T, 2014

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.