Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Ghita Benlamlih : univers pop art oriental
Lundi, 19 Octobre 2015 11:01

ghita-benlamlih

 

 

Depuis 2013, cette jeune artiste partage ses créations sur Facebook. Avec beaucoup d’humour et de couleurs, elle met en avant le Maroc, son pays, mais le relie à l’Occident, pour mettre en avant un brassage culturel, réalité du monde d’aujourd’hui.


A+E // Pouvez-vous vous présenter ?


GHITA BENLAMLIH // Agée de 25 ans, je suis née et ai grandi à Rabat jusqu’à l’obtention de mon baccalauréat au lycée Descartes. Je termine actuellement mon cursus d’architecte à l’ENSA Paris La villette.


A+E // Comment appelez-vous votre art ? Quelle est la technique utilisée ?


G.B // Je le classe dans la catégorie du collage pop art oriental. L’univers Pop Art en lui-même m’a toujours attiré par son sens de l’exagération, ses couleurs qui vous interpellent et l’engouement qu’il suscite. Car il parle à un très large public. J’utilise le collage digital, par le mélange de différentes techniques (photographie, peinture, dessin, etc) sur un support numérique.


A+E // Pourquoi choisir de mettre en scène des personnages publics ?


G.B // Le principe même du pop art est de mettre en scène des icônes ou des symboles populaires, en les sortant de leur contexte habituel. C’est comme ça que Oum Kalthoum s’est retrouvée en Nike ou Pharell Williams en Jellaba. Ainsi, on les désacralise, tout en restant dans cette exubérance esthétique du pop art, combinée à l’idée récurrente dans mes collages, du brassage culturel.


A+E // Qu’avez-vous envie de montrer au travers de votre travail ?


G.B // J’ai envie de montrer la culture arabo-marocaine, la faire diffuser à un maximum de gens, pas qu’à travers mon travail mais aussi à travers celui de tous ceux qui font bouger l’art au Maghreb, en Afrique et au Moyen-Orient aujourd’hui. Ce, afin de montrer une autre image de notre civilisation, à l’opposé de celle largement diffusée par les médias en ce moment ; autrement dit des peuples obscurantistes et intolérants, rongés par les guerres et l’ignorance. Il faut se battre contre ça, et utiliser l’art, la culture et l’éducation comme remparts contre la situation désastreuse actuelle.


A+E // Votre travail est original, gai, aux couleurs vives. Vous mélangez l’Orient et l’Occident, le moderne et le traditionnel... Est-ce que tout cela vous ressemble ?


G.B // Ayant reçu une éducation à la fois marocaine et occidentale, je pense que comme beaucoup de gens au Maroc, je suis irrémédiablement le résultat de ma culture marocaine et des influences d’ailleurs. Le mélange Orient-Occident présent dans mes collages est bien représentatif de cet état d’esprit, les jeunes générations peuvent aussi s’y retrouver dans notre société ultra-connectée et mondialisée. Ainsi, j’essaie de créer des ponts entre les différentes cultures, un enrichissement mutuel.

 

 

photo-ghita-benlamlih


A+E // Que pensez-vous de l’évolution de l’art au Maroc ?


G.B // Je suis très optimiste quant à l’évolution de la scène artistique marocaine. Car, même si je suis encore novice et manque sans doute de recul, j’ai pu voir que beaucoup de jeunes sortent des sentiers battus et osent exprimer leur art, organiser des évènements. Des plateformes comme Kahenas sont de leur côté des tremplins sans précédent pour faire découvrir les nouveaux talents marocains et rendre l’art accessible à tous.


A+E // Quels sont vos projets à venir ?


G.B // En ce moment, je me concentre sur mon projet de fin d’étude, mon rôle de Vice-présidente de l’Améa , l’Association des marocains étudiants en architecture très active en ce moment. Cela fait de nombreuses choses à gérer en même temps. Plus d’actualités concernant mon art seront à venir en été.


A+E // Quel est votre rêve du moment ?


G.B // Je conjuguerais plutôt le mot « rêve » au pluriel. Mais on va dire que celui du moment est juste de trouver un moyen de survivre aux « charrettes » qui m’attendent (rires)


A+E // Un petit mot de fin ?


G.B // J’ai travaillé dernièrement avec une jeune agence d’architectes, AGA Studio, basée à Rabat, en créant pour eux des collages mettant en scène des architectes célèbres avec ma touche marocaine. Une expérience très ludique et amusante que je vous invite à découvrir.

 

 

Paru dans A+E Architecture et environnement au Maroc #6 – 1T – 2015

 

 

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.