Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Interview : Imane KABBAJ, Directrice générale CBRE MAROC
Mercredi, 23 Décembre 2015 15:08

imane-kabbaj-cbre

 

 

« CBRE a été le premier cabinet de conseil en immobilier à s’installer au Maroc il y a 10 ans et nous comptons bien bénéficier de notre expérience acquise au Maroc pour demeurer le leader de notre marché. »


Pouvez-vous nous retracer les grandes lignes de l’implantation de CBRE au Maroc ?


I.K : CBRE a démarré son activité au Maroc en 2005 via les activités de conseil et d’expertise immobilières. Durant les premières années, nous avons réussi à gagner la confiance de nos clients qui, suite à des missions de conseil, nous ont sollicités pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur projet. Ainsi sont nés nos départements de conseil à la commercialisation sur les actifs bureaux, industriel, retail et résidentiel. En 2009, notre équipe comptait une vingtaine de consultants. Face à la demande croissante de nos clients utilisateurs, nous avons créé en 2010 le département building consultancy qui a aménagé, depuis lors, plus de 30 000 m² de bureaux et espaces commerciaux. Les années 2012 et 2013 furent également un tournant dans l’histoire de CBRE Maroc avec la livraison du projet Anfa Place et la création et le développement de nos services de gestion immobilière. En 10 ans, nous avons importé, au rythme de la croissance de notre marché, les métiers et l’expertise du groupe CBRE dans le monde. Durant cette période, notre effectif est passé de 3 à 50 consultants, a réalisé plus de cent missions de conseil, a loué plus de 40 000 m² de commerce et a réalisé d’importantes transactions en industriel et en bureaux


Pensez-vous que l’immobilier d’entreprise a évolué durant cette décennie ?


I.K : Je dirais que l’on a assisté à la naissance d’un véritable marché de l’immobilier d’entreprise au cours de la décennie passée. Pour exemple, le stock de bureaux à Casablanca était quasiment exclusivement constitué d’immobilier résidentiel reconverti en bureaux avant cette période. En l’espace de 10 ans, nous avons vu apparaître de nombreux projets dédiés au bureau dont le niveau de qualité ne cesse de s’améliorer. En matière d’industriel, le Maroc a connu le développement de nombreux projets portés par les plans nationaux qui ont permis d’améliorer l’offre existante et d’attirer au Maroc des acteurs industriels majeurs tels que Renault ou PSA. Le marché du retail est, lui aussi, en pleine mutation avec l’introduction ces dernières années des centres commerciaux nouvelle génération et l’évolution des habitudes de consommation des Marocains vers le commerce moderne. Le Maroc comptait 3 centres commerciaux en 2012, alors qu’à fin 2015, 9 centres commerciaux seront en exploitation dans le royaume. Et 20 autres sont en projet à horizon 2020.


Quelle valeur ajoutée avez-vous apportée à vos clients ?


I.K : Chaque jour, nous investissons dans notre relation avec nos clients, pour la plupart des investisseurs, des financiers, et des développeurs. Nous mettons à leur disposition des solutions sur-mesure alliant notre connaissance du marché local et la force de notre réseau mondial.
Nous sommes animés par les valeurs RISE : Respect, Intégrité, Service et Excellence ; et nous plaçons les hommes au cœur de notre stratégie. Nous investissons dans la sélection et dans la formation continue des meilleurs profils parmi les professionnels de l’immobilier. Notre rigueur et notre savoir-faire sont les garants de notre succès.


Quel segment a été le plus réceptif à votre offre ?


I.K : Aucun segment plus que les autres.
Quelles sont les opérations qui vous ont apporté le plus de satisfaction ces dernières années ? I.K : Parmi nos plus belles réalisations, nous comptons l’accompagnement global du projet Anfaplace, depuis la phase de conseil au développeur jusqu’à la gestion du projet et de la macro-communauté, en passant par sa commercialisation. Nous pouvons également citer la commercialisation de la composante retail au sein de la gare ONCF Casa port ou encore la vente récemment achevée d’un immeuble de bureaux de plus de 5000 m² situé dans le quartier central des affaires de Casablanca. L’aménagement intérieur d’espaces de bureaux est aussi une activité dans laquelle CBRE arrive à laisser son empreinte auprès des utilisateurs. Les entreprises évoluent et par conséquent les modes de travail des salariés aussi. Les accompagner dans cette transformation par l’aménagement d’espaces intérieurs à la pointe du design et qui stimulent la collaboration et l’échange entre les salariés nous apporte beaucoup de satisfaction.


Comment voyez-vous l’évolution de l’avenir de votre métier à court et long terme ?


I.K : Le marché immobilier marocain est en pleine structuration et les opérateurs comprennent la nécessité d’appuyer leurs projets sur des études de faisabilité sérieuses, et d’être accompagnés par des spécialistes pour la recherche de partenaires, la commercialisation et la gestion de leur patrimoine immobilier. Pour les entreprises, la tendance devrait aller vers d’avantage d’externalisation de la fonction immobilière comme c’est déjà le cas en Europe, de façon à pouvoir consacrer leurs forces et leurs moyens à leur activité première. Par ailleurs, l’introduction des OPCI devrait générer de nouvelles opportunités pour les investisseurs, augmenter le niveau de liquidité du marché et entraîner la professionnalisation du secteur de l’immobilier tertiaire. Nous sommes donc convaincus que notre métier a encore de beaux jours devant lui.


CBRE a été le premier cabinet de conseil en immobilier à s’installer au Maroc il y a 10 ans et nous comptons bien bénéficier de notre expérience acquise au Maroc pour demeurer le leader de notre marché.

 

Paru dans CDM, Chantiers du Maroc n° 133 – Novembre 2015

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.