Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Plateformes logistiques pas de place pour l’impro !
Lundi, 10 Décembre 2012 10:09

plateformes-logistiques

Concevoir une plateforme logistique est une affaire de profession­nels. Les architectes qui s’y investissent doivent être très vigilants. Les investissements en jeu sont colossaux et aucune improvisa­tion n’est admise. Christophe Henry, Directeur Logistique et Indus­trie d’IXIM, et Directeur Stratégie et Développement de l’Agence d’architecture FRANC, nous partage leur expérience.


« La conception d'un parc logistique revêt des spécificités très pointues. »

n Pourquoi la construction d'un entrepôt est-elle une affaire de spécialistes et d'experts ?

C.H : « Dans l'imaginaire collectif, rien n'est plus simple que de monter 4 murs et un toit pour y stocker des palettes… Cette image est fausse : ces entrepôts sont très techniques, fragiles. Ils peuvent même devenir pervers si le soin apporté à leur conception n'a pas été suffisant et si les phases travaux n'ont pas été maîtrisées. Les pertes sont énormes en termes financiers, mais également par la détérioration de l'image de marque de l'utilisateur ».

n Quels sont les pièges dans lesquels il ne faut pas tomber ? Quel rôle pour l'architecte dans ce type de projet ?

C.H : « En logistique, les enjeux sont toujours importants. Il s'agit à chaque fois d'investissements lourds, se chiffrant à plusieurs millions d'Euros. Ils engagent des partenaires investisseurs et utilisateurs sur 20 ans et plus. L'architecte est le chef d'orchestre qui agit sur tous les acteurs du projet et doit actionner tous les leviers de productivité.

Il y a tout d'abord les aspects réglementaires. Un entrepôt nécessite une parfaite connaissance des textes de loi régissant l'exploitation d'un site, les rubriques ICPE, les relations avec les autorités locales, les pompiers, l'application des normes HQE, la mise en place de bureaux BBC…

Il y a ensuite les aspects techniques. L'entrepôt voit tous les ans ses équipements évoluer, ses matériaux changer, ses modes de construction s'améliorer. Bref, tout est prétexte à optimisation pour permettre d'aller toujours plus vite en construction, au moindre coût, en ayant en tête la pérennité de la structure construite.


Il y a enfin les aspects fonctionnels. Un entrepôt est un édifice qui doit être conçu en étroit partenariat avec le client investisseur et/ou utilisateur direct.

Il doit répondre avant tout à l'exécution future de plusieurs fonctions logistiques, comme la réception, la préparation de commande, le stockage, le co-packing, l'expédition, le retour d'information. Toutes ces fonctions doivent être impérativement maitrisées et comprises par l'architecte. C'est de son devoir et relève de son périmètre de compétence ».

n Quelles réflexions sous-tendent la conception d'un parc logistique?

C.H : « La conception d'un parc logistique revêt des spécificités très pointues. L'expertise de l'architecte doit répondre à des obligations d'insertion urbanistique et de prise en compte de réflexes d'exploitant logisticien. Les questions à se poser sont multiples : le poste de garde est-il bien placé, sans gêner la mise à quai de semis en face ? Le rayon de giration est-il suffisant pour les véhicules ? La zone de manoeuvre est elle suffisante ? Quid de la rétention des semis en parking ? Quid de la gestion et de la rétention des eaux et de la sécurité incendie ? Quid de l'impact de la topographie et de la qualité des sols sur le positionnement des entrepôts sur un foncier déterminé ? Quid des vents dominants ? Comment combiner la circulation de tous les flux des différents entrepôts et comment maîtriser les risques d'engorgement et d'accident ? Un architecte d'aujourd'hui doit être facilitateur à tous niveaux : recherche de foncier, expertise en logistique, conception et exécution des travaux. Ce faisant, il maitrisera et garantira au client zéro rupture de charge dans la compréhension de ces problématiques ».

n C'est tout de même ce qu'on attend d'un architecte de façon générale ?

C.H : « La logistique est un univers extrêmement complexe. Parler logistique, vraiment et sans vernis, n'est pas chose simple. Cela ne se résume pas au fait qu'un camion « bouge » d'un point A et un point B ! Il faut avoir été logisticien pour bien cerner le métier, ce que nous avons été pendant 20 ans. La non-connaissance de cette « langue étrangère » peut coûter très cher à l'investisseur ou à l'utilisateur. Il en prend pour 30 ans de coût d'exploitation. Même avec une majoration des coûts limitée à 3%, par exemple, on mesure très vite les pertes mensuelles en milliers d'euros que cela représente pour l'utilisateur ! ».

n Au final, cela ne se résume pas à construire une boîte ?

C.H : « Construire un entrepôt ne doit pas être synonyme de construire une boîte à chaussures. L'architecture n'est ni un luxe, ni un détail dans un projet logistique. Vous verrez que l'agence FRANC est la seule à prôner de façon volontariste une image dynamique de la logistique et de ses entrepôts. Ce n'est pas pour rien qu'elle est la seule à avoir construit 3 millions de m2 d'entrepôts, avec des couleurs de bardage rouge, bleue, verte, saumon, noire. Bref, la logistique n'est pas « une tare », ni un mal nécessaire, mais un outil dont nous sommes tous utilisateurs en tant que consommateurs de produits dans les grandes surfaces. Nous devons en retirer une fierté ! Il ne faut pas oublier qu'un entrepôt est un lieu de vie dans lequel travaillent des salariés, dans des conditions souvent rudes. La fonction de l'architecture est justement de veiller à l'insertion optimale de l'individu dan son environnement « construit ».

n Ne me dites pas que dans un lieu comme celui-ci, vous intégrez à ce point la dimension humaine ?

C.H : « Détrompez-vous ! Le respect de cette valeur déontologique aura par exemple comme impact direct la diminution des arrêts maladie, car l'entrepôt aura été conçu avec beaucoup de lumière zénithale, des espaces de repos plaisants avec patio, des sanitaires revêtus de béton marbré noir au sol, qui donne une qualité de vie incomparable au bon vieux carreau blanc. Le tout à des prix identiques à ceux du standard. C'est aussi le rôle de l'architecte de trouver les meilleurs matériaux innovants à des prix imbattables En fin de compte, tout le monde s'y retrouve. Le salarié travaille avec une productivité accrue de 5%, l'ambiance de travail est meilleure… Les clients de l'utilisateur principal peuvent même venir visiter l'entrepôt et s'en servir comme d'un argument commercial, prouvant qu'en maitrisant sa logistique dans un beau bâtiment bien conçu, la fiabilité du service est renforcée.

Le geste architectural n'est pas anodin dans la conception d'un entrepôt. Il est la signature d'un investisseur, un gage de qualité, une sorte de totem dans la jungle des constructeurs d'entrepôt peu attentifs à cette question.

n Vous avec réalisé un entrepôt logistique certifié HQE. Quels sont les bénéfices pour l'investisseur ?

C.H : « D'abord une meilleure pérennité du bâtiment, que l'investisseur peut louer plus longtemps. Il est plus attirant, mieux exploitable, avec des locations plus élevées... Contrairement à ce qu'on pense, le surcoût pour l'investisseur est faible : de l'ordre de +3%. Il est largement rentabilise en 5 ans d'exploitation.

La durabilité intègre beaucoup de notions, comme le traitement des façades en matériaux résistants à fort rendu qualitatif. Par exemple, des façades béton à matrice, le bardage peint à 50 microns, le bois traité, l'isolation thermique renforcée... Cela peut aller plus loin, avec une gestion des eaux intelligente au sein du site, des bassins de rétention et de traitement, donnant une touche naturelle et améliorant le bien-être des salaries. La gestion des déchets fait aussi l'objet d'une attention particulière, ce qui donne une image ordonnée et propre du site ».

n Qu'est-ce qui guide votre agence lorsqu'elle entame un nouveau projet logistique ?

C.H : « Pour nous, la conception d'un entrepôt doit toujours être la résultante d'une histoire à raconter, fondée sur des impératifs investisseurs/ utilisateurs. Pour cela, il faut être passionné par ce qu'on fait, et bien connaître les univers dans lesquels on agit ».

n Avez-vous des projets au Maroc ?

C.H : « Notre agence est très présente sur l'international, notamment au Maroc où nous travaillons sur beaucoup de projets. Pour cela, nous avons recruté de jeunes architectes marocains dans notre agence parisienne. Ils seront les futurs architectes marocains spécialistes en plateformes logistiques. Ils proposeront une vraie expérience internationale, puisqu'ils travaillent aussi sur d'autres projets ailleurs dans le monde, par exemple au Brésil ! ».


Propos recueillis par Ahmed El Chejiri

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.