Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Fusion Lafarge Maroc Holcim : L’Exécutif approuve
Mardi, 16 Décembre 2014 15:58

lafarge-holcim

 

Le chef de gouvernement vient de donner son accord à l’opération de concentration économique entre Lafarge Maroc et Holcim. Une redistribution rapide des cartes, entre les dinosaures de la construction, dans un secteur où les mouvements sont très lents. Le ciment mondial va connaître une nouvelle ère.

 

C’est une fusion nucléaire économique mondiale à laquelle on assistera très bientôt : celle de 2 géants des matériaux de construction, le Français Lafarge et le Suisse Holcim.
Le Maroc, où les deux géants sont implantés, est bien concerné car les deux sociétés font partie des 3 plus grands producteurs locaux. L’implantation de Lafarge au Maroc date du début du protectorat, où son nom est associé à l’expansion économique du Maroc Celle-ci va « disparaître »momentanément du champ économique lors de la marocanisation, en 1973, où elle perdit la majorité des deux usines qu’elle contrôlait à l’époque : la Cadem à Meknès et la Cinouca à Casablanca. Ce n’est que vers le milieu des années 90 et à la faveur de la fin de la marocanisation que Lafarge, via un partenariat stratégique avec la SNI, va reprendre le contrôle de ses activités au Maroc et procéder, depuis, à des investissements massifs pour garder la place de leader qui lui était de plus en plus contestée.


Quant à Holcim, son arrivée au Maroc en 1993, entre dans le cadre de la privatisation de la Cimenterie de l’Oriental, CIOR. Malgré son décentrement, Holcim gagne rapidement des parts de marchés et procède à des constructions d’usines nouvelles et assure sa présence sur l’ensemble du territoire marocain.


Le mariage de ces monstres industriels et la concentration qui en résulterait ne pouvait cependant pas se faire, conformément à la loi sur la concurrence, sans le feu vert des autorités gouvernementales. Ce dernier vient d’être accordé mi-octobre par le chef de gouvernement qui donna au nom de l’Exécutif, son accord pour la fusion des deux cimenteries au Maroc, tout en mettant une condition essentielle à cette opération: La préservation des emplois et des intérêts des cadres et de l’ensemble du personnel.
Les deux sociétés possèdent des laboratoires de R&D à la pointe du progrès et des chercheurs de premier plan. Elles sont très actives dans le développement durable. Leur fusion sera certainement le point de départ d’une nouvelle ère cimentière mondiale.

 

Ahmed El Chejiri

 

Paru dans Chantiers du Maroc N°121 – Octobre 2014

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.