Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

SOS VERTIGE investit le créneau des « travaux d’accès difficiles »
Lundi, 15 Juin 2015 16:25

sos-vertige

 

Sos vertige est la seule société entièrement spécialisée dans les travaux d’accès difficiles au Maroc. Qualifiés de « Travailleurs acrobatiques », « Travailleurs sur cordes » ou « Techniciens Cordistes », ces spécialistes des travaux en hauteur ou très grande hauteur, travaux confinés ou difficiles d’accès, permettent de réduire drastiquement les accidents.


C’est quoi les travaux d’accès difficile ?


Ce métier est né suite aux multiples besoins de tous les secteurs d’activités confondus, le BTP et l’industrie, notamment. Mais il répond également aux besoins de se prémunir contre les risques naturels de plus en plus présents, comme le confortement de falaises par exemple.
Il résulte de l’adaptation aux conditions de travail, des techniques de spéléologie et d’alpinisme. Dans la législation Européenne, ces techniques sont nommées « Techniques d’accès et de positionnement sur cordes ».


Technicien cordiste, un acrobate avant tout


Ce métier consiste à accéder à des endroits les plus difficiles d’accès, en s’équipant et en évoluant sur des cordes spécifiques à ce métier. L’évolution sur corde pouvant être aussi bien verticale à la montée comme à la descente qu’horizontale.
La principale différence avec tout autre métier ou corps d’état, réside dans le fait que le cordiste travaille en suspension, dans le vide, augmentant ainsi les difficultés de nos interventions.


Sécurité et travaux acrobatiques : la technicité avant tout


La pratique de ce métier nécessite une formation importante qui dure 20 jours à plein temps. Elle nécessite également une excellente connaissance du matériel : utilisation, résistance, limites, compatibilité … En plus des connaissances générales en matière de sécurité, une bonne pratique de ce métier impose une excellente connaissance des fondamentaux de sécurité propres à ce métier, et surtout, leur mise en application sur le terrain. « Notre personnel est formé au sein de SOS VERTIGE, par un formateur diplômé du CATSC et de niveau CQP3, dans notre centre de formation de Casablanca, ainsi qu’en sites naturels, nous permettant d’inculquer à nos techniciens toutes les techniques d’équipement et d’évolution sur cordes » affirme Frédéric Soulier, directeur général de SOS VERTIGE.


Chaque Technicien est également formé au sauvetage sur cordes d’une victime. Cette partie de formation est un passage obligatoire permettant aux salariés d’accéder au statut de technicien cordiste. Afin de « rester en forme », des exercices et des remises à niveau sont pratiqués régulièrement tout au long de l’année.
Les techniques de travaux sur cordes sont en accord avec les normes Européennes en vigueur et le matériel utilisé répond aux normes CE en vigueur, et est contrôlé périodiquement par un vérificateur EPI interne certifié. Pour plus de sécurité, les équipes d’intervention sont composées de binômes, dont un technicien minimum est formé SST.


Des prestations très diverses


Les interventions n’ont de limites que l’imagination des clients, comme, par exemple la réfection de la peinture d’une cheminée de la centrale ONE de Mohammédia ou l’installation d’un flacon publicitaire de parfum de 8 m de haut dans les galeries Lafayette au Morocco Mall.
Confier des travaux à une société employant des techniciens suspendus dans le vide peut paraître dangereux au premier abord, mais toutes les statistiques en matière d’accident du travail attestent le contraire, et ce métier est beaucoup moins accidentogène que la plupart des autres corps d’état, dans la mesure où il est pratiqué par des personnes formées et expérimentées.
« C’est par la prise de conscience de nos clients sur les énormes difficultés techniques des interventions qu’ils nous confient, par cette synergie qui se crée entre leurs équipes et les nôtres, et ce travail en coopération, que nous arrivons à mener à bien toutes les missions qui nous sont confiées » confie fièrement Frédéric Soulier et pour finir : « Notre plus grande récompense est toujours, pour nous, de voir nos clients afficher un large sourire de satisfaction et de surprise, lorsque notre mission a été accomplie, non seulement avec succès et qualité, mais aussi dans le plus grand respect des règles de sécurité.»


Une formation bien encadrée


La nouveauté et les avantages qu’offre le métier de travaux sur cordes font que de nombreuses sociétés non spécialisées, tentent de développer cette activité au sein de leur entreprise.
SOS VERTIGE proposait jusqu’en 2014 une formation complète de Technicien Cordiste. « La totalité des demandes de nos clients, que nous avons bien entendu refusées, portant sur des formations très accélérées (2 ou 3 jours contre 20 jours pour une formation complète) nous ont poussé à éliminer de notre catalogue cette formation » avertit Frédéric Soulier. SOS VERTIGE souhaite former des professionnels, et, au sortir de la formation, le technicien doit impérativement être suivi et conseillé par une technicien cordiste confirmé. Les innombrables cas de pseudos techniciens cordistes en situation de risque mortel, constatés sur le terrain, photos à l’appui, essentiellement sur des chantiers de nettoyage de façades vitrées, doit alerter les pouvoirs publics.


La majorité des entreprises souhaitant développer cette activité sont des sociétés de nettoyage. Leurs clients imposant dans le cahier des charges, en plus du nettoyage des bureaux, les prestations de nettoyage des façades, poussent ses sociétés à se lancer dans une activité très technique, au détriment de la sécurité de leurs employés, qui s’avère dans ces conditions très dangereuse. Il est grand temps, au moment où le Maroc est en pleine mutation et où les textes de loi qui vont encadrer les risques professionnels, sont en cours de modification, de s’atteler à règlementer ce métier dans l’intérêt des techniciens avant tout, de leurs employeurs, mais aussi de leurs clients.


Frédéric SOULIER
Gérant SOS VERTIGE
Formateur travaux en hauteur et travaux sur cordes
Installateur agréé CAPITAL SAFETY


Paru dans Chantiers du Maroc N°127 – Avril 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.