Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

La justice confirme Azelarab
Mardi, 14 Juillet 2009 14:58
Normal 0 21 false false false FR X-NONE AR-SA MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif";}

En soutenant un 2ème Conseil régional des Architectes à Casablanca, dont l’illégitimité a été confirmée par la justice, Omar Farkhani apparaît comme le président qui divise la profession. Sous d’autres cieux, une telle humiliation aurait poussé son auteur à la démission !

Le feuilleton judiciaire qui aura fait perdre 6 mois de fonctionnement normal au Conseil régional de l’Ordre des architectes de Casablanca, des dizaines de milliers de dirhams en honoraires d’avocats et autres frais et débours, est enfin terminé avec la validation des premières élections du conseil.

Dans ses attendus, le jugement du 9 mars 2009 rappelle :

« Ces élections, fortes de leur pouvoir issu de la loi cadre de l’Ordre des architectes du 10 septembre 1993, ont permis la constitution du bureau avec son président et des 25 membres qui le constituent et le représentent légalement.

Les résultats de ce scrutin ont fait l’objet d’un procès-verbal le 21 octobre 2008 et d’une réunion des membres, selon les termes de la clause 8, alinéa 2 de la loi cadre régissant l’organisation des élections constitutives du bureau et de ses membres, et revêtent un caractère officiel, définitif et irrévocable car elles n’ont essuyé aucune objection ni déboutement de la part des membres de l’Ordre signataires.

Suite aux résultats de ce scrutin et selon les clauses de la loi cadre régissant l’Ordre des architectes, une passation des pouvoirs de l’ancien bureau au nouveau bureau élu a eu lieu le 31 octobre 2008 en le déclarant apte à prendre ses fonctions de seul et unique représentant légal des architectes de la région Centre de Casablanca vis-à-vis de l’Ordre national des architectes et de toutes les instances internationales ».

« Pour ces raisons et sur la base des pièces justificatives du demandeur principal…

 

1.      Validation des élections du bureau constitutif, de son président et des 25 membres issus du scrutin du 17 octobre 2008.

2.      Annulation des deuxièmes élections relatives au bureau exécutif des défendeurs... »

Rappelons que l’Ordre national des architectes avait écrit  courant décembre à ses membres (voir fac-simile de la lettre signée Omar Farkhani) pour dénoncer les élections et menacer d’une manière virulente les nouveaux élus en écrivant : « Les auteurs des désordres rendront compte de leurs actes devant les instances judiciaires de notre pays et disciplinaires de notre profession  ».

Et afin de discréditer la profession auprès de ses partenaires : « Une lettre d'information est envoyée ce jour aux principales autorités et administrations concernées pour les informer de la situation ».

Puis pour couronner le tout, des saisies conservatoires ont été effectuées sur les comptes bancaires du Conseil régional de Casablanca, empêchant celui-ci, en lui coupant les vivres, de fonctionner normalement.

Ce ballet judiciaire qui a fait perdre énormément d’argent aux architectes, puisque c’est de leurs contributions que les honoraires d’avocats ont été payés, montre à quel point Omar Farkhani, président du Conseil national des architectes, sème la zizanie dans la profession au lieu de la fédérer. En traînant Azelarab Benjelloun et son conseil légitimement élu devant la justice et en posant le problème sur la place publique, Omar Farkhani discrédite la profession aux yeux de ses partenaires, dont certains se sont régalés de voir un corps de métier se déchirer. Est-ce pour cela qu’il a été élu ?

 

 

 

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE AR-SA MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:Arial; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Normal 0 21 false false false FR X-NONE AR-SA MicrosoftInternetExplorer4

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.