Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Les skatepark : Une conception urbaine en vogue
Mardi, 28 Octobre 2014 15:54

les-skatepark

L’urbanisme frénétique que connaissent les villes marocaines ne laisse pas de place à la socialisation et à la mixité urbaine, pourtant facteurs de paix sociale. Les promoteurs immobiliers n’en ont d’ailleurs pas cure. Quant à l’Etat, cela fait longtemps qu’il a cédé ses cités à l’appétit inexpugnable des investisseurs. Pourtant, il existe un sport urbain accessible à tous, occupant peu de place et aux vertus avérées : le skateboard. Encore faut-il savoir les concevoir et les construire. Très optimiste, Christophe Mossu, un spécialiste chevronné, fait le point de la question.

 

Les villes Marocaines sont aujourd’hui le théâtre de grandes mutations urbaines. Les multiples directives et programmes étatiques lancés à l’horizon 2020 profitent à de nombreux secteurs d’activités. Dans ces programmes, le tourisme, la jeunesse et « le sport pour tous » ont une part importante dans les dynamiques lancées par les différents organismes publics et/ou privés tels que l’INDH ou le Ministère de la jeunesse et des sports. L’orientation des programmes et la multitude des possibilités qui sont données aux acteurs du sport et au mouvement sportif permettent l’émergence de nouvelles disciplines et de nouveaux concepts d’aménagement sportif. Que ce soit pour le sport et le loisir en plein air avec la création de nombreux parcours sportifs en accès libre ou par l’aménagement de terrain de sport au niveau international, le Maroc accorde de plus en plus de place au bien être de ces citoyens dans leur quotidien et dans leur lieux de vie. Les villes accordent une place de plus en plus importante à l’humain et l’espace urbain que ce soit en terme de déplacement et de transport ou par l’aménagement d’espace de vie et de détente sportive et de loisirs destinés au plus large public.


Autour de cet accroissement de l’offre sportive et de loisirs, de la conception de projets urbains se développe aussi une culture citoyenne environnementale. Dès lors, les citoyens se sentent mieux dans leur espace de vie, utilisent les infrastructures sportives de proximité, profitent des jardins et parcs aménagés.


Cette structuration de l’espace urbain, et amélioration de l’offre en infrastructure génèrent une dynamique sociale de loisirs et favorisent le bien être de chacun, jusqu’au cœur de son quartier. Autour de cette dynamique et de cet engouement pour les sports et le loisir, certaines disciplines profitent de ce mouvement néo-urbain et génèrent de plus en plus d’adeptes.
C’est le cas pour les pratiques dites « urbaines » ou les « sports urbains » tels que le Skateboard et le patin à roulette (aujourd’hui Roller). Une discipline comme le skateboard par exemple, est née dans la rue et se pratique essentiellement dans l’espace public. Face à ce développement des disciplines urbaines et à l’accroissement du nombre de pratiquants de sports urbains, les programmes établis on favorisé la conception et la création d’espaces dédiés à ces pratiques.


Certains projets ont été lancés dans différentes villes du royaume. Depuis lors, chaque projet permet à des milliers de jeunes de pratiquer quotidiennement leurs disciplines.
Dans la création des espaces de pratiques spécifiques, dites Skate Park, il s’est avéré que quelques-uns de ces projets ne correspondaient pas ou n’étaient pas adaptés à la demande des pratiquants locaux, qui au départ voulaient créer un lieu à dynamique communautaire à long terme. En effet, la création d’un Skate Park est une entreprise qui demande la maîtrise de nombreux paramètres. Ainsi, les infrastructures qui ont été créées sans concertation avec les pratiquants ou sans référents spécialisés n’ont pas eu le succès auquel elles étaient promises. Le problème de la conception et de la spécificité de ces infrastructures est d’autant plus important qu’il n’est pas seulement lié à la satisfaction pratique des utilisateurs.
Les projets mal conçus ou dont les prescriptions techniques ne correspondent pas aux règles ou aux normes dans ce domaine peuvent devenir dangereux pour le pratiquant et le public qui utilise l’infrastructure. Sur d’autres points spécifiques, les infrastructures dédiées à la pratique des sports urbains tels que les Skatepark peuvent devenir inutilisables et nécessiter un entretien onéreux pour la communauté.


Ces dernières années, certaines villes se sont investies dans la création d’espaces du type Skatepark pour dynamiser leur offre en infrastructures locales et répondre aux attentes des pratiquants. La réalisation de ce type d’infrastructure crée une dynamique sportive pour une large classe d’âge et les nombreux adeptes des sports de glisse au Maroc y trouvent leur bonheur. Les plus jeunes peuvent découvrir des nouvelles pratiques et s’investir dans une logique sportive à moyenne et longue échéance. Cela peut les amener à atteindre un niveau national et international pour représenter à terme le Maroc dans les plus grandes compétitions mondiales.


Pour les plus anciens, souvent adeptes de plusieurs sports comme le surf et le longboard (long skateboard adapté pour la descente ou le déplacement urbain) la pratique d’un sport complète la progression dans un autre. Ainsi les surfeurs, un jour sans vagues, peuvent travailler leurs manœuvres sur les courbes d’un Skatepark autant que les skateurs peuvent être amenés à essayer le surf.
Une infrastructure bien pensée, située à mi-chemin entre la pratique des sports urbains et l’approche des autres sports de glisse permet à un large public de tout âge de se retrouver sur un espace de glisse ce qui favorise les échanges intergénérationnels. En effet, outre l’aspect sportif, la création d’une infrastructure de qualité favorise l’émergence d’une multitude d’activités parallèles telles que la vidéo, la photographie sportive, l’investissement auprès des plus jeunes et l’accès à des formations d’entraineur. Les spots urbains et les activités qui en découlent permettent de nouvelles voies de professionnalisation et sont ainsi vecteur d’insertion sociale par le sport.


L’évolution des sports urbains et la construction d’infrastructure doit être faite de manière réfléchie pour ne pas commettre les mêmes erreurs que celles commises par la France dans les années 90. Dans ce pays, durant de nombreuses années, les collectivités locales ont investis dans des espaces de glisse sans faire appel à des spécialistes. Ce manque d’expertise a pénalisé l’évolution des sports urbains du fait que les infrastructures commandées sur catalogue, faites de matériaux non adaptés, bruyants, et qui se détériorent rapidement ont été désertés par les pratiquants qui sont retournés jouer dans la rue.


Après ces années de mauvais investissements par les mairies, de nombreux pratiquants se sont spécialisés au vu de leur expérience dans la conception de skatepark fonctionnels et pérennes. Grâce à eux, rapidement, les collectivités ont alors pu disposer d’interlocuteurs crédibles et le développement de skateparks de qualité s’est multipliée en France. Elles ont compris l’importance de la bonne conception des Skateparks et leur intérêt pour canaliser les pratiques urbaines. Pour la satisfaction de la jeunesse marocaine, les collectivités locales, le Ministère de la jeunesse et des sports, devront appliquer cette logique pour l’évolution de ces sports. Nous ne devons pas faire les mêmes erreurs que celles commises dans leur développement en France en nous assurant de la qualité des projets qui seront construits à l’avenir sur le territoire marocain. A moyen et long terme, des bons Skateparks amélioreront le niveau des pratiquants de Skateboard, de Roller ou encore de Bmx et ceux-ci pourront représenter leur pays dans les plus grands évènements internationaux ou simplement s’épanouir au niveau personnel dans une pratique ludique, artistique et sportive.

 

Christophe Mossu
UrbanEspace
Design, conception,
construction de Skatepark.


Paru dans Chantiers du Maroc N°120 – Septembre 2014

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.