Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Accessibilité : le Maroc ne respecte pas ses engagements

PDF Imprimer Envoyer

 

Un pays avance par la vision des hommes qui le dirigent


Pourtant, des décisions faciles, dont la prise en considération immédiate est possible, permettent de faire un bon en avant considérable pour le bien des tous les citoyens. Ainsi en est-il du port de la ceinture de sécurité qui est devenue obligatoire au Maroc, après plusieurs dizaines de milliers de morts que nous aurions pu éviter, de l’usage de la cigarette dans les lieux publics et de celui des sacs en plastiques, après que nos paysages urbains et ruraux en soient inondés, offrant un spectacle désolant qui n’est que le reflet de notre laisser-aller.
Pourtant, ces décisions font gagner des points à notre économie, par les effets bénéfiques directs et indirects qu’ils engendrent : les dépenses de santé pour la ceinture de sécurité et la cigarette ou le tourisme et l’attractivité de nos territoires pour les sacs en plastique.


Il en est ainsi du droit à l’accessibilité des citoyens à mobilité réduite aux espaces et bâtiments publics. Ils représentent plus de 15% des marocains suivant l’Organisation Mondiale de la Santé, soit plus de 5 millions de personnes. Ils sont, aujourd’hui, écartés du droit fondamental de l’usage de la ville.
Avec les aménagements nécessaires, ces personnes devraient accéder et circuler dans des espaces ou établissements recevant du public dans des conditions normales de fonctionnement avec la plus grande autonomie possible. Ils sont en droit de circuler, d'accéder aux locaux et équipements et de les utiliser, de se repérer, de communiquer et de bénéficier des prestations en vue desquelles cet établissement ou cette installation ont été conçus.


Le Maroc s’est engagé par des traités internationaux à assurer l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. C’est loin d’être le cas et les dernières élections ont encore démontré que cette population a été privée, par l’impossibilité physique d’accès aux bureaux de vote, d’exercer ses droits les plus élémentaires.
Pour remédier à ces manquements, maitres d’ouvrages et architectes sont concernés en premier lieu. Les premiers pour prévoir et exiger l’accessibilité des bâtiments qu’ils construisent conformément aux lois en vigueur. Quant aux seconds, ils n’ont pour la plupart aucune formation en la matière. La majorité des maitres d’œuvres en activité ayant fait leurs études à une période où les droits des personnes à mobilité réduite n’étaient pas pris en considération.


Quant à la formation des nouveaux architectes, elle vient de faire, timidement, son entrée à l’ENA où un module est enseigné par un architecte engagé de la première heure, Amal Benmansour, qui s’est consacré à leur cause alors que tous les professionnels de la construction devraient suivre une formation réglementaire et technique orientée « accessibilité ».
Il est temps que le Maroc se conforme aux engagements internationaux qu’il a pris en matière d’accessibilité. Pour ce faire, Il doit mettre en application, le contrôle technique obligatoire spécifique à l'accessibilité des personnes handicapées aux divers types de bâtiments. Et, à l’instar du port obligatoire de la ceinture de sécurité pour les automobilistes, prévoir des sanctions pour non accessibilité des bâtiments.


Voilà comment cette cause peut avancer rapidement !



 


Fouad Akalay

 

Élections des architectes : la bouée salvatrice des réseaux sociaux ?

    Les élections du Conseil National de l’Ordre des Architectes vont avoir lieu le 21 avril 2017. Depuis plus de 15 ans, cett...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.