Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Aimé Kakon PDF Imprimer Envoyer

 

Cet ouvrage a été conçu avec la volonté de partager l’enchantement ressenti pour l’œuvre d’un homme. Non pas que les lecteurs auraient à apprécier l’ensemble d’une seule et même expression artistique, mais ils seraient, grâce à ce livre, capables d’embrasser un immense territoire créatif constitué de champs d’application différents. Ces petits bouts de champs ont jalonné toute une vie et constituent la cohérence d’Aimé Kakon. Cet architecte issu de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris change de matériau et d’expression artistique en gardant le même ton. Sans répit, cet homme délicat raconte. La matière qu’il rencontre l’aide, l’interpelle, lui suggère chaque fois une vision très particulière du monde. Il invoque les mythes qu’il connaît mais aussi ceux qu’il soupçonne, nourri par l’imaginaire d’un enfant de médina, celle d’Essaouira.


Il malaxe la pâte d’argile ou fait couler le métal. Il sculpte le bois ou le cuivre, dessine sur sa planche d’architecte ou à main levée. Armé de son stylet, sa gouge ou son crayon, il jongle avec son histoire propre, celle de ses ancêtres et celle de l’humanité, passant par son fantasme exprimé d’une période à une autre, SANS transition. Son amour de la matière est le même que celui de la musique. Tendu, il caresse la jarre qu’il vient d’achever en ébauchant un sourire.


Eclectique ? Non, car Aimé Kakon creuse le même sillon histoire depuis des années, des siècles peut-être. Les objets produits avec l’acharnement inépuisable de l’artiste paraissent eux-mêmes des antiquités, tout droit sorties d’un musée archéologique.
Son travail est intemporel, les matériaux utilisés aussi, son graphisme de même. C’est peut-être pou cela que lorsque vous rencontrez l’homme, vous avez l’impression de l’avoir toujours connu. Il brouille l’histoire, d’autant que l’époque où il a reçu l’enseignement de l’architecture n’autorisait aucun référentiel historique dans les travaux d’étudiant en cette discipline. En travaillant ainsi, il se révolte contre l’académisme et fait son chemin, solitaire.

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.