Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Architecture et environnement au Maroc
Lutte contre les architectes signataires, encore un pétard mouillé ? PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 18 Mars 2016 16:07

 

 

C’est officiel. Les architectes nouvellement élus, aussi bien ceux du national que ceux des conseils régionaux ont décidé de lancer une campagne d’assainissement contre les pratiques frauduleuses de leurs pairs, les architectes signataires.


C’est, bien entendu, une initiative à encourager car les architectes « complaisants » sont très nombreux et sévissent depuis très longtemps. L’Ordre des architectes estime leur proportion à 30 % de l’ensemble des professionnels en exercice. Ils totalisent 60% des projets autorisés. Bien entendu, ceci porte préjudice, par une concurrence déloyale, à la majorité des architectes qui exercent correctement leur profession.
Cette pratique est un risque pour la communauté comme le prouvent les nombreux effondrements que nous connaissons chaque année et qui endeuillent des familles entières. Plusieurs architectes croupissent actuellement en prison par cette incurie. De plus, quand il y a sinistre, les garanties ne sont acquises qu’en cas d’exercice « normal » de la profession.
Ceci, sans compter l’enlaidissement du paysage urbain. En dehors des centres villes historiques et des quartiers huppés, nos périphéries ressemblent plus à des douars faisant de nos agglomérations des panoramas odieux et haïssables.


Il n’y a pas de fumée sans feu. Il faut également blâmer les collectivités locales et autres administrations qui entretiennent un réseau mafieux encourageant les demandeurs d’autorisation de construire à passer par leurs fourches caudines.
L’Ordre compte prendre des mesures disciplinaires en vertu de la loi 16-89, qui stipule que les conseils régionaux ont pour mission de veiller à l’application des règles de l’honneur, de la probité et de la dignité dans l’exercice de la profession, telles qu’elles ont édictées dans le cadre des devoirs professionnels. Les sanctions prévues vont du simple avertissement au retrait définitif de l’autorisation d’exercer.


Cette action qui posait des difficultés d’application, a été aujourd’hui surmontée par un amendement de la loi 16-89 qui a instauré le conseiller juridique. Pour ce faire, les instances ordinales comptent mettre sur pied des commissions d’enquête pour instruire les dossiers d’architectes suspectés de se livrer à des pratiques déloyales.
Sans faire le rabat-joie, faut-il souligner que depuis plus de trente que je suis sur la scène professionnelle, ce n’est pas la première fois que les architectes se retroussent les manches pour lutter contre leurs confrères signataires. Des vociférations inutiles car non suivies d’effets sur le terrain.


Donnons-leur crédit d’une situation avantageuse et propice à l’assainissement de la profession et souhaitons que des mesures disciplinaires exemplaires puissent être prises dans toutes les régions du Maroc. Cela rappellerait à l’ordre l’ensemble des architectes indélicats qui seront les premiers à tirer profit d’une telle mise au pas.
Reste l’essentiel : l’image et le rôle de l’architecte dont le commun des mortels n’estime pas la portée !


Voilà le vrai challenge que doivent porter nos élus.


Fouad Akalay

 

 

 
Le BTP turc au Maroc entre discrétion et efficacité

    Au Maroc, les entreprises de bâtiment et de génie civil turques brillent aussi bien par leurs performances que par la discr...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
EAC : la parole aux étudiants

    Rappel des faits : Créée en 2004 sur initiative gouvernementale, l’Ecole Supérieure d’Architecture de Casablanca est...
 
Marchica Med entame la réhabilitation du canal des Pangalanes

    C’est parti pour Marchica Med à Madagascar. Une délégation d’experts marocains a effectué durant la 2ème semaine de ...
 
AVEO Energie lance ACACIA

    Unique fournisseur d’énergie biomasse au Maroc, AVEO Energie vient de créer en partenariat avec le groupe espagnol EBE, A...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Interview avec Mohamed ZAHID, PDG Menara Holding

    Quels sont les projets phares qui vont être présentés lors de la COP22 ? M.Z : Tout d’abord, je tiens à vous exprim...
 

Plus d'interviews

Changement climatique et Paysage

    L’objectif de l’AAPM est d’assurer une bonne pratique de la profession d’architecte-paysagiste au Maroc et d’œuvr...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.