Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Architecture et environnement au Maroc
Technique et politique ne font pas bon ménage PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 11 Octobre 2016 11:01

 

 

A la veille des élections il nous semble judicieux de rappeler un épisode douloureux que notre pays a vécu récemment. C est celui qu’a subi Hakima El Haité, Ministre déléguée chargée de l’environnement, laquelle se rappellera longtemps de cet été « chaud » par ses exceptionnels pics de température et, surtout, de l’affaire des « déchets italiens ».


Cette polémique aux relents politiques qui pue le règlement de compte entre diverses tendances au pouvoir a été crée de toute pièce pour salir et porter préjudice à une femme de pouvoir en plein exercice de ses fonctions. Sa mise au pilori a été demandée voire exigée alors que son initiative, tout à fait louable faisait entrer le Maroc dans le gotha des pays les plus avancés en matière de recyclage des déchets.
Le bateau incriminé était chargé de 250 tonnes de déchets triés de type RDF, non dangereux, en provenance d’Italie qui devaient constituer une première expérience en la matière pour les industriels marocains de ciment, comme cela se pratique dans les pays les plus avancés, l’Allemagne en tête. Ces déchets possèdent le double avantage de moins polluer les décharges pour lesquels ils étaient destinés et de servir de combustible aux cimenteries. Un combustible qui revient moitié moins cher que l’énergie fossile traditionnelle et qui fait gagner au pays autant de devises ! A l’instar de ce qui se passe pour la filière de collecte du verre ou de l’acier, cette opération devait être le prélude à une démarche ultérieure, de grande envergure, devant conduire le Maroc, à terme, vers une véritable industrie du recyclage de nos propres déchets.
Mais telle n’a pas été le sort de cette initiative heureuse et louable qui s’est retrouvée sous le feu croisé de politiciens véreux plus intéressés par les bénéfices en communication induits que par l’intérêt manifeste et évident du Maroc. A coups de communiqués et de messages sur les différents médias sociaux, ils n’ont pas hésité à livrer en pâture la Ministre en trompant délibérément le public sur les intentions plus qu’honorables qui étaient derrière cette démarche.


Notons, au passage, que les industriels du ciment, du haut de leur tour d’ivoire, n’ont pas daigné communiquer, en amont, sur le bien fondé de leur démarche. Ils auraient pu, par exemple, avant que le fameux bateau n’accoste, organiser une conférence de presse pour expliquer aux marocains le bien fondé de leur entreprise. Ce faisant, tout le monde aurait accordé un crédit immense à leur estimable dessein. Au lieu de ça, ils ont laissé passer la tempête se satisfaisant de quelques malheureux communiqués.
Le mal était fait !

Fouad Akalay

 

 

 
Le BTP turc au Maroc entre discrétion et efficacité

    Au Maroc, les entreprises de bâtiment et de génie civil turques brillent aussi bien par leurs performances que par la discr...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
EAC : la parole aux étudiants

    Rappel des faits : Créée en 2004 sur initiative gouvernementale, l’Ecole Supérieure d’Architecture de Casablanca est...
 
Marchica Med entame la réhabilitation du canal des Pangalanes

    C’est parti pour Marchica Med à Madagascar. Une délégation d’experts marocains a effectué durant la 2ème semaine de ...
 
AVEO Energie lance ACACIA

    Unique fournisseur d’énergie biomasse au Maroc, AVEO Energie vient de créer en partenariat avec le groupe espagnol EBE, A...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Interview avec Mohamed ZAHID, PDG Menara Holding

    Quels sont les projets phares qui vont être présentés lors de la COP22 ? M.Z : Tout d’abord, je tiens à vous exprim...
 

Plus d'interviews

Changement climatique et Paysage

    L’objectif de l’AAPM est d’assurer une bonne pratique de la profession d’architecte-paysagiste au Maroc et d’œuvr...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.