Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Les baraques de chantiers, comme indicateurs de développement ?

PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 20 Mai 2014 10:38

 

 

Autrefois les ouvriers des chantiers de construction, dont beaucoup habitaient hors des villes où ils travaillaient, n’avaient pour dortoirs que les dalles des caves des bâtiments qu’ils construisaient. Les endroits où ils dormaient étaient sales, puants et infestés de tiques, moustiques et autres insectes propagateurs de maladies graves, avec pour tout confort un semblant de couverture.


Eté comme hiver, les pauvres malheureux, comme de vaillants soldats, subissaient tour à tour les affres du froid et celles de la chaleur torride et étouffante de l’été. Le Maroc pré et post indépendance a été construit dans ces conditions. C’est le lot quotidien de toutes les petites gens des chantiers dans les pays en voie de développement où les fortunes se sont bâties sur leur dos, le mot prenant ici tous ses sens.


Cependant, le Maroc d’aujourd’hui a d’autres aspirations. Il scrute le Nord pour parfaire l’éducation de ses élites et vendre ses produits manufacturés et s’intéresse également au Sud pour en faire ses territoires d’expansion économique comme cela fut le cas durant des siècles de Tombouctou à Teghazza. Le Maroc revendique, légitimement le statut de pays émergeant.
Avec un souverain portant lui-même l’étendard, il va à la conquête de nouveaux marchés, son économie se structure à la faveur d’ambitieux plans et défis : la Vision 2020, le plan Emergence, Maroc Vert… sont autant de perspectives et de brèches dans lesquelles l’économie s’investit.


Tous ces projets sont accompagnés d’une multitude de constructions réalisées par des hommes plus ou moins instruits qui inscrivent, chacun à sa manière, leurs noms dans cet édifice du Maroc Moderne dont le premier architecte est le souverain lui-même.
Cette forte dynamique que connaissent les chantiers de construction ne peut être complète si elle n’est pas accompagnée de mesures « vertueuses » et en premier lieu le respect des hommes qui y travaillent. D’ailleurs, le code de la construction est une excellente opportunité pour l’Etat de corriger cette absence de sollicitude envers les ouvriers de chantiers : va-t-il aller jusqu’au bout de la réflexion ?
Certes la baraque de chantier ou base vie commence petit à petit à apparaitre sur quelques chantiers de construction et les sociétés qui les fabriquent sont de plus en plus nombreuses. Certaines font preuve de beaucoup de dynamisme et de créativité pour s’adapter à tous les besoins. Mais cela reste encore insuffisant eu égard aux millions de maçons et autres staffeurs dont les conditions de travail restent déplorables : pas de vestiaires ni de WC propres, ni de lieux décents pour les ablutions et encore moins de couchettes appropriées. C’est pourtant un investissement minime comparé aux sommes englouties par les projets.


Pour y arriver, tout le monde doit s’y mettre. Architectes, ingénieurs, entrepreneurs… doivent conseiller voire imposer des bases vie décentes aux entreprises de construction : celles-ci sont à la fois les plus concernées et les plus réticentes. Pour leur part, les promoteurs immobiliers, autrefois traités de tous les maux, ont fait le premier pas en lançant le label ILTIZAM.

 


Fouad Akalay

 

 

Architecture bancaire : la clarté au rendez-vous !

  Les banques marocaines n’ont pas toujours été soucieuses de l’image qu’elles communiquaient aux citoyens. De l’établis...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.