Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Citius, Altius, Fortius

PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 02 Mars 2015 09:51

 

Ceux qui ne connaissent pas Jérémy Rifkin devraient commencer à lire « La troisième révolution industrielle », sous-titré « Comment le pouvoir latéral va transformer l’économie, l’énergie et le Monde ? ».


Rifkin, prospectiviste, conseille les plus grandes firmes internationales, les Etats, les villes et même la Commission européenne, qui a officiellement adopté sa vision en 2007.


Ce grand visionnaire défend l’idée que les grandes avancées industrielles et les transformations économiques majeures de nos sociétés sont le résultat de la conjonction et de la convergence entre une nouvelle technologie de la communication et de nouveaux modes de production énergétique.


La première révolution industrielle est due à la rencontre entre les technologies mécaniques qui ont suivi la découverte du moteur à vapeur et permis, via l’imprimerie et les transports, notamment par le train, un boom dans la circulation de l’information et de la communication. La seconde révolution industrielle a commencé au début du siècle passé avec le moteur à combustion interne qui a engendré les réseaux électrique et téléphonique. C’est la période de l’urbanisation à outrance, de la démocratisation de la voiture, des banlieues qui ont dévoré les terres arables et mis la faune et la flore en danger. Le monde vit encore sur les acquis positifs et néfastes de cette révolution qui, si elle a libéré l’Homme, a produit de facto des désastres écologiques irrémédiables. L’asservissement de l’Homme à l’énergie fossile et centralisée a généré des substituts encore plus dangereux comme l’énergie nucléaire. Les accidents de Three Mile Island, Tchernobyl ou plus récemment Fokushima sont une preuve, s’il en fallait, du tournant dangereux qu’a pris notre humanité.


Mais alors que les habitants de la Terre vivent dans cette cocote minute qui risque d’exploser à tout instant, les nouvelles technologies de l’information et de la communication ouvrent une nouvelle voie de survie pour notre espèce. Internet serait le support possible pour de nouvelles formes d’organisation et de gouvernance de notre civilisation, rendues possibles grâce aux nouvelles sources d'énergie, décentralisées, propres, plus sûres et renouvelables. La rencontre fortuite et non programmée de l’Internet et des énergies renouvelables en ce début de XXIe siècle provoquera, selon Rifkin, la Troisième Révolution Industrielle.


Cette révolution pourrait ouvrir la porte à un nouveau règne énergétique, post-énergies fossiles et où le nucléaire serait coûteux et inutile. L’énergie serait produite par une multitude de microcentrales fonctionnant en réseau, grâce aux Smart grid et à de nouveaux protocoles de communication utilisant le réseau électrique pour faire circuler l'information en haut débit et de manière bidirectionnelle, en basse et moyenne tension.
Nombre de grandes métropoles, dirigées par des responsables visionnaires et courageux, ont déjà fait appel aux services et à l’expertise de Jérémy Rifkin pour entrer de plain-pied dans cette ère nouvelle.


A la veille de ces bouleversements majeurs, le Maroc peut faire l’économie de la traversée douloureuse et complète de cette deuxième révolution industrielle dans laquelle il s’est, fort heureusement, engagé un peu tard. En faisant preuve de clairvoyance et de courage politique, il a la possibilité de préparer le passage, dès aujourd’hui, vers cette troisième révolution industrielle. Avec son Plan Solaire, le Maroc a déjà, dans une certaine mesure, une longueur d’avance. Mais il a les moyens de faire beaucoup plus. Pour cela, une nouvelle réflexion sur la ville de demain s’impose, loin des schémas rébarbatifs, désuets et obsolètes qu’on nous assène à l’occasion des discours et des conférences officiels, portés par des responsables dénués de vision. Les célébrations, tous azimuts, en 2014, de l’urbanisme marocain étaient l’occasion d’ouvrir une brèche sur l’avenir. Il n’en fut rien !


Maintenant que les festivités sont terminées et que les esprits échaudés par le besoin de démonstration se sont calmés, saura-t-on réfléchir plus vite, plus loin et plus fort, comme le disait le Baron Pierre de Coubertin qui a lancé les Jeux Olympiques modernes ?

 


Fouad Akalay

 

 

Élections des architectes : la bouée salvatrice des réseaux sociaux ?

    Les élections du Conseil National de l’Ordre des Architectes vont avoir lieu le 21 avril 2017. Depuis plus de 15 ans, cett...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.