Archimedia, 1er groupe des médias du bâtiment au Maroc

Architecture et environnement au Maroc

Personne n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre*

PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 29 Février 2016 15:52

 

 

En matière d’énergies renouvelables, le Maroc semble faire office de bon élève. On en veut pour cela les nombreuses distinctions glanées ici et là lors d’évènements et forums internationaux. Ceuxci, téléguidés par d’obscures forces financières, applaudissent nos efforts et les récompensent car, à la clef, il y a de juteux contrats d’équipements en jeu. Il n’en reste pas moins que nous avons rattrapé, cette dernière décennie, un grand retard et que des initiatives, comme celles de Masen ou les projets éoliens, nous placent actuellement dans le gotha mondial des pays les plus avancés. Cependant, sur une autre échelle, le Marocain moyen, dans sa réalité quotidienne, ne perçoit aucunement cette dynamique verte qu’on lui fait miroiter et assène à coup de communiqués étalés à la une des journaux. Car, si depuis 1973, après la guerre du Kippour, les pays développés ont fait rapidement leur mutation en matière d’efficience énergétique dans les constructions, sous nos cieux, 40 ans plus tard, les bâtiments construits sont loin d’offrir le moindre confort. Pire, tout le monde s’accorde à dire que les constructions anciennes sont meilleures que les cages à poules actuelles.


Les constructions traditionnelles faites de terre et de pierres, étant données les qualités intrinsèques dont elles sont dotées, font encore rêver les touristes nationaux et internationaux par leur esthétique et leur magnifique intégration au paysage.
Pourtant, si tout le monde apprécie cette architecture et les panoramas qu’elle génère, pratiquement personne ne la défend. A commencer par les autorités et institutions en charge, annuellement, de milliers de construction, telles les écoles, dispensaires, sièges de collectivité locales… Hélas, la prise de conscience salvatrice n’est pas encore arrivée et les responsables sont sourds aux appels que leur lance la société civile mobilisée pour cette noble cause. Ainsi en est-il du récent congrès sur l’architecture de terre, qui a eu lieu récemment à Marrakech et qui figure comme dossier principal dans cette édition.


Dans les années 1960, le Maroc a été à la pointe de l’expérimentation sur l’architecture de terre. Mais, toute cette expérience et ce savoir ont été mis au placard par des « administratifs » dépourvus de culture et de vision. Cinquante ans après, une nouvelle chance s’offre à nous. Avec la vague verte mondiale que nous connaissons, et à la veille de la COP 22, il est temps que nos décideurs prennent leurs responsabilités en intégrant dès aujourd’hui et dans un premier temps, les constructions en terre dans leur programme de constructions. Le cercle vertueux sera alors lancé ! Cet acte de clairvoyance et de lucidité montrera au monde entier que le Maroc a du ressort et qu’il sait puiser dans son riche patrimoine architectural berbère multiséculaire pour se projeter dans un avenir dont il aura sa propre maîtrise.


*Formule recensée dans un recueil de proverbes du XVIe siècle


Fouad Akalay

 
Élections des architectes : la bouée salvatrice des réseaux sociaux ?

    Les élections du Conseil National de l’Ordre des Architectes vont avoir lieu le 21 avril 2017. Depuis plus de 15 ans, cett...
Lire la suite
 
Video
Bannière

<< >>

sondages
Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 
Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 
Coffrage : Fenie Brossette et Condor consolident leur partenariat

  A l’occasion de la consolidation du partenariat entre Fenie Brossette et Condor, groupe italien spécialisé dans les solutions...
 
cevisama
eac
intermat
kerix
lire-kalpin
logo-onigt
logo-scopalto
logo_confort
piscine-expo
smartcityexpo
surface
 

Psychopathologie politique d’une société schizophrène. Par Mustapha Saha.

Le peuple marocain se distingue, depuis toujours, par son intelligence modé...
Lire la suite
 
Claude parent n’est plus, La fonction oblique a pris la tangente

Au lendemain de son 93e anniversaire, samedi 28 février 2016, « l’oncle ...
Lire la suite
 
Numerique et communication politique

La Révolution numérique tisse irrémédiablement une nouvelle société tr...
Lire la suite
 

Toutes les chroniques

sondages
La règlementation thermique des constructions au Maroc ( RTCM) est-elle facilement applicable ?
 
 

Les architectes peuvent apporter beaucoup !

  Azdine Nekmouche, comme ancien président élu du Conseil Régional de la région de Casablanca, est bien au fait des dangers que...
 

Plus d'interviews

Le BTP turc accompagne les grands projets du Royaume

  Depuis plus d’une décennie déjà, les entreprises de BTP turques installées dans le Royaume ne cessent d’accroitre leurs p...
 

Plus des dossiers

 
 
Copyright © 2016 Archimedia Groupe - site web officiel. Tous droits réservés.